Quel que soit notre degré d’éveil, nous traversons des expériences douloureuses notre vie durant.

Nous mettons tout en œuvre pour les éviter mais, force est de constater, qu’elles font partie intégrante de notre condition de vie et sont indispensables pour notre évolution intérieure.

Dès lors, la question n’est pas de savoir comment éviter la souffrance mais comment y faire face.

Autrement dit comment être résilient face à la souffrance.

Lorsque nous traversons un moment pénible, nous avons tendance à nous plaindre et trouvons notre sort injuste.

Cependant, à y voir de plus près, nous ne sommes pas les seuls à souffrir et ceux qui semblent en être épargnés, ne perdent rien pour attendre de vivre un moment difficile.

Comment tirer profit d’une situation affligeante, d’un bruit que nous dérange, d’un collègue désagréable, d’une douleur constante dans le dos ou, pire encore, d’une maladie grave ?

La première chose est de vivre cet instant douloureux avec confiance.

Nous sommes toujours à la hauteur des expériences que la vie nous présente.

Les moments douloureux ne sont pas le fruit du hasard mais de puissantes occasions de transformation intérieure.

Sans elles, nous vivrions dans une certaine oisiveté et nous ne serions pas là où nous en sommes.

Notre degré d’Eveil est inhérent aux expériences douloureuses que nous avons vécues et surtout la façon dont nous les avons appréhendées.

La vie n’a encore rien trouvé de mieux actuellement que de nous contrarier pour nous éveiller. Nul besoin de cultiver la souffrance pour grandir. Elle se rappelle vite à notre bon souvenir et nous sommes souvent les premiers à dire que nous la rencontrons trop tôt.

Les trois expériences dont nous souffrons dans l’existence sont le plus sont la maladie, la vieillesse et la mort.

Nous souffrons de ne pas les accepter et quand elles nous touchent, nous sommes fort désemparés.

Nous sommes impuissants face à la déchéance du corps et à son impermanence.

Comment faire face au départ d’un proche et, un jour, à sa propre disparition ?

Une solution radicale se trouve dans l’expérience de la plénitude de l’instant présent. La pratique de la Méditation de pleine Conscience nous aide à faire face à la souffrance. Vivre en pleine conscience ou s’en rapprocher éveille en nous un sentiment de bienveillance à l’égard de tous les êtres animés vivants ou disparus, à commencer par soi-même.